Grand groupe ou start-up ?

On entend par start-up une jeune entreprise qui propose un service ou un produit innovant. Il faut cependant savoir que ce mot fourre-tout regroupe des réalités bien différentes en fonction de la maturité de l’entreprise : les postes dans une licorne (Blablacar, Deezer, Criteo…) sont très différents des postes dans des entreprises nouvellement créées.

Ces conseils sont donc à considérer au cas par cas !

La vie professionnelle dans un grand groupe

Ce choix comporte de nombreux avantages :

  • Un passage dans un grand groupe est toujours rassurant pour un recruteur et c’est donc un plus pour son CV
  • On apprend beaucoup sur le monde de l’entreprise traditionnel (organisation, services, métiers) et de ses codes.
  • On dispose d’une très bonne sécurité de l’emploi.
  • On jouit d’avantages salariaux et sociaux (via les comités d’entreprise) généralement plus intéressants que dans les startups.
  • Les perspectives de carrière sont souvent plus variées car les changements de métier sont en général plus faciles

Généralement, on retrouve également les écueils suivants :

  • On peut souffrir d’une certaine lenteur d’exécution et les projets peuvent prendre beaucoup de temps à aboutir.
  • La hiérarchie est importante et il faut faire preuve de patience avant d’assumer des responsabilités

La vie en start-up a ses avantages…

De façon générale, on retrouve des similitudes quelque soit la taille de la structure :

  • Les codes sont moins stricts qu’en grand groupe : horaires plus flexibles, tenue libre, travail à distance souvent possible, hiérarchie moins marquée …
  • Les projets aboutissent plus rapidement : pas ou peu de bureaucratie, les décisions sont prises rapidement et l’exécution suit le pas.
  • On voit l’impact de son travail qui fait sens naturellement

Si on rejoint une entreprise très jeune, il y a quelques éléments à avoir en tête :

  • Les perspectives d’évolution sont accélérées lorsque l’on arrive au tout début de l’aventure.
  • On est très vite responsabilisé et on intervient tôt sur les décisions clefs de l’entreprise.
  • On a un rôle souvent ultra-polyvalent, de touche-à-tout, qui permet d’etre très fort en gestion de projets.

…mais ne fait pas l’unanimité

De façon générale :

  • Il y a moins d’organisation en interne et on peut parfois être livré à soi-même.
  • L’investissement demandé est en général supérieur que dans les grands groupes.
  • Les moyens sont parfois limités : la course à la croissance nécessite une gestion très rigoureuse de sa trésorerie
  • Ces entreprises sont parfois dirigées par des visionnaires très ambitieux qui ont un niveau d’exigence très élevés vis-à-vis de leurs employés

Etre autonome, débrouillard et savoir sortir de sa zone de confort sont des qualités indispensables dans les toutes jeunes pousses : beaucoup de personnes se reconnaissent dans ces termes mais moins sont réellement à leur aise dans ces univers très mouvants.

En conclusion

Il n’y a pas de bon choix d’entreprise de façon universelle mais des opportunités à considérer au cas par cas : les cultures de travail sont très différentes en fonction des entreprises et il s’agit de faire un vrai travail de recherche d’informations lorsque nous nous trouvons en fin de process pour valider l’adéquation entre notre profil et la culture de travail de l’entreprise et de l’équipe.

A propos de l'auteur

Retour